Conclave des Ombres

Forum privé du Conclave des Ombres
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau Serveur - Nouveau Background

Aller en bas 
AuteurMessage
Gila M'Hoss
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 562
Age : 31
Localisation : Sur les routes de campagnes
Emploi : Membre des Chevaliers de Lumière
Loisirs : La chasse.... la chasse au ln
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Nouveau Serveur - Nouveau Background   Jeu 11 Nov - 15:06

''Terres mélées''
Antonin Distino, Historien Aégirien.


Préambule :

Ce que vous lisez actuellement n'est en rien un résumé approximatif des racontards de tavernes, mais bel et bien une retranscription de notre histoire telle qu'elle a été. J'ai offert ma vie à regrouper les écrits, à explorer chaque recoin, à retourner chaque pierre de notre île. J'ai rencontré des créatures improbables dont la longévité fût une mine de connaissances.
Ce que vous lisez là est l'aboutissement de ma quête, l'achêvement de ma raison d'être et de ma raison tout court. Aucune monnaie, aussi élevée soit elle, ne pourrait en faire d'un homme le possesseur.


Partie première ''Apocryphe'':

Diverses races parcourent cette terre, ainsi a t'il toujours été et le commencement de chacune d'entre elles n'a pas d'importance. Ils furent et sont encore le peuple d'Aegir. L'ancien monde leur donna un ordre de conduite, ordre établi par les pères annonciateurs des dogmes divins : Un peuple, un culte. Ainsi ont ils vécu et évolué durant des siècles sans que l'un d'eux n'eu à vérifier les phrases sacrées qu'ils répétaient au levé du soleil. ''Le ciel et les abysses observaient d'un commun accord les âmes incarnées attendant patiemment une faille dans leur piétée pour les emporter dans le froideur de la nuit, ou la chaleur étouffante de la terre'' disait la ''Dévotion Pourpre'' leur culte. Par la peur ils étaient menés, mais au dela de ça la communauté survivait paisiblement ignorant qu'en son sein certains esprits entravés enjambaient lentement le mur d'apocryphes découvrant un visage inconnu d'Aegir.
Le pragmatisme poussait le dévouement aveugle hors des cervelles s'éveillant et Carlindo Graam pris la tête du groupuscule qui se fît rapidement connaitre sous le nom des ''Eveillés''.
La Dévotion Pourpre ne tolléra pas ce plis malpropre au tissu religieux et envoya une milice tout juste formée à leur encontre. La dite milice ne revînt pas et les pères fûrent empris d'une profonde exaspération en comptant les membres formés comme convertis à cette hérésie. Aussi redoublèrent ils d'efforts et de droiture pour forger ou meurtrir d'autres soldats qui vînrent se confronter à Carlindo. Mais des années avaient passé et des non convertis, les survivants revînrent avec si peu de vitalité qu'à peine leur macabre rapport fait, ils succombèrent.
Le culte n'eu de choix que d'ignorer les Eveillés menaçant de mort les fidèles qui tenteraient de se ralier.


Partie seconde ''Collusion'':

La terre se tassa de plusieurs décénies sans qu'un éveillé ne vînt au Temple pourpre et lorsque ce fût le cas, Carlindo le visage marqué par les années, était suivi de cinq cent des siens. Il n'allèrent point narguer les pères et commencèrent par parcourir les champs et mines, offrant aux adèptes potions et soins, vêtements confortables et parôles hérétiques sur une réalité que peu arrivaient à cerner. La dévotion Pourpre répliqua par un bucher humain et devant la répugnance d'un tel acte, les fidèles se soulevèrent à leur encontre renversant le culte comme le sang des pères se mêla à la terre. Calindo Graam n'eu pas le coeur a détruire chaque membres encore dévoué à la cause pourpre et détermina des règles de bienséance de telle manière que le culte fût toléré en minorité dans les sphères d'une nouvelle société : la ''Collusion''.
Amtenael vieillit de neuf cent années et le peuple d'Aegir évolua de façon démesurée. De titanesques objects volaient dans le ciel par la force du feu et du vent, transportant les êtres par centaines d'un point à l'autre de l'île et même au dela. Une ville mécanique fût bâtie à l'est de l'île. La Dévotion Pourpre disparut au profit d'une autre religion : Le temple Extatique. Cette dernière ne se contentait pas de prêcher une parôle divine qui semblait venir d'un être élu du passé mais tirait également partie de l'avancement technologique de la Collusion.
Aussi lorsque les fidèles demandèrent leur indépendance au conseil des neufs, ils fûrent envoyés au nord sous le contrat d'accords commerciaux. Les deux communautés firent bon usage de cette relation pendant de nombreuses générations.


Partie troisème ''Pugilat'' :

Imprégnés de sciences entâchées d'explications ésotériques, le Temple eu la révélation de l'Avatar : Contruire un être de fer et de bois, de crystal et de chair en mémoire au prophète aimé et pourtant inconnu de leur dogme. Ainsi et de pères en fils les ouvriers allèrent se sacrifier à leur sainte tâche sur la côte ouest d'Aegir, loin de la ville de pierre.
La Collusion ne compris le but du chantier mais après quatre décénies, ils vîrent l'effroyable chose, d'une taille dantesque, elle était faite de monceaux de chairs assemblés par des pièces de métal et de bois, de long filigrane d'or reliaient des crystaux enfouis dans ses entrailles endormies. La puanteur fétide de sa décomposition saturait l'air à des kilomètres.
Les scientifiques effrayés eurent vite les rapports des délateurs envoyés au sein du Temple Extatique et oeuvrèrent à la construction d'une arme capable d'affronter une telle monstruosité. Ainsi naquit le projet du Protecteur ailé. Plus nombreux et défaits de toutes entraves religieuses, ils eurent le temps d'achever leur monstre de métal, un dragon d'acier animé par l'astre solaire d'une envergure improbable. Quelques mois passèrent dans la crainte réciproque d'une attaque et ce fût le temple qui, prônant l'indépendance, cessa les relations commerciales. La collusion envoya un groupe diplomatique à la rencontre du haut prètre Extatique. Cette tentative pacifiste se solda par un echec cuisant et le temple agacé par l'insistance de la Collusion eut soudainement une nouvelle révélation.
Un pieu de métal d'une taille conséquente fût dressé vers le ciel, la base ancrée dans l'Avatar et lors des premières pluies saisonnière la foudre vînt frapper l'abomination à trois reprises. Dans un chahu monumentale la démesurée horreur du temple se redressa et ''le Pas du Géant'' vînt marquer les terres de l'ouest.
L'Avatar avança alors lentement en direction de la citée de l'est, faisant trembler la terre a chaque pas, affaissant le sol. La Collusion envoya le protecteur ailé l'arrêter et un combat epic débuta dans les plaines de Faraheim. Durant trois jours les deux titans s'affrontèrent. Si le Dragon de métal tentait de stopper l'Avatar, ce dernier avançait indéniablement en direction de la citée technologique. Le protecteur eu preque raison de l'abomination qui arriva au portes de la ville en se trainant sur le sol. Une partie de la population prit la fuite se terrant dans les cavernes, prenant la mer, se marchant les uns sur les autres pour embarquer dans un de ces vaisseaux volants mais tous ces formidables moyens ne furent pas suffisant à en sauver le quart. L'Avatar se tînt au milieu de la ville et dans un ultime choc explosa, pulvérisant tout ce qui se trouvait vivant ou non dans les kilomètres environnant. Le protecteur ailé fut projeté contre la montagne du nord est et enseveli sous les glaces. Son squelette de metal y repose encore. L'explosion ne laissa rien de la Collusion a l'exception d'un trou béant, d'une profondeur aliénante dans ce que nous nommons aujourd'hui la plaine des larmes. Un nuage de poussière et de souffre recouvrit la moitié de l'île et Aegir fût déserte, en surface du moins, pendant deux cent quatre-vingt années.


Partie quatrième ''Affliction'' :

Les générations survivantes de l'apocalypse quittèrent les îles ou elles s'étaient réfugiées, ceux qui trouvèrent asile dans les entrailles d'Amtenael, revînrent à la surface et constatèrent un monde sauvage dont la faune dangereusement prédatrice se battait le peu de ruines encore debout avec une flore luxuriante. Quatre siècles de chaos social commencèrent.
Les peuples oublièrent peu à peu la triste histoire volontairement ou non. Les légendes ne restaient vivantes qu'après plusieurs chopent alcolisées dans un village primitif du sud de Munin. Le savoir se perdit dans les regrets et le mutisme général d'une comédie déchéante. Nul ne savait alors quelles créatures avaient été éngendrées par le cataclysme.
Les habitants définirent cependant leur retour sur Aegir comme étant l'an zero, mais il fallu attendre l'an quatre cent vingt cinq pour observer une cohésion pleine d'espoir se former autour de ces huttes grotesques et en quelques décénies, la ville d'Engara vît le jour sous la direction du maire Alactic Eron de race Minotaure.
Je terminerai ce compte rendu par une date : Nous sommes aujourd'hui en l'an Sept cent soixante, Reihd Egar a succédé à Alactic Eron et le peuple se complait dans une ignorance qui n'est pas la mienne.


*Le livre se poursuit sur diverses sources qui ont servit de base à sa rédaction agrémentées de commentaires de l'auteur*

_________________

Ton ami te fait un château et ton ennemi un tombeau
Gila M'hoss Grand Maître des Lumière, Général des Armées des Templiers de Lumière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumcdl.1fr1.net/index.htm
 
Nouveau Serveur - Nouveau Background
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comémoration des morts [Nouveau lieu, nouveau morts...]
» Nouveau couple, nouveau mensonge
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conclave des Ombres :: Background Amtenael-
Sauter vers: